Rome: le canon de midi, une histoire de pape

Curiosité romaine, plus qu’un coup de coeur !

Régulièrement, en plein forum à midi précise, mes clients me demandent:  ” C’est quoi ce bruit ?” “Un coup de canon.  Cette canonnade tirée à blanc tous les jours, nous indique qu’il est midi pile !”

Cette tradition remonte à l’année 1847 sur volonté du pape Pie XI qui souhaitait synchroniser les cloches de la ville à midi.

Ce folklore urbain n’a donc rien en commun avec le canon niçois, tiré lui aussi chaque jour à 12h . En France, ce coup de canon est du à un Lord Ecossais, qui vivait à Nice en tant qu’hivernant dans les années 1861. Contrarié de ne jamais voir sa femme rentrer à l’heure, cet ancien colonel de l’armée anglaise demanda l’autorisation à la ville de tirer un coup de canon. La municipalité accepta, et cette singularité tonne encore de nos jours. Toutefois, aujourd’hui, on ne tire plus un vrai boulet mais un marron d’air. 

En revanche, à Rome, il s’agit d’un vrai canon ! 
Autrefois situé sur le château saint-Ange, puis sur la colline du Monte Mario, le canon se trouve depuis 1904 au sommet de la colline du Janicule, à quelques pas de la statue de Garibaldi. 

D’autres villes et pays ont un canon de midi, telles que La Valette à Malte, ou celui de Québec au Canada, qui annonçait traditionnellement l’Angelus de midi. Si Nice a choisit de faire taire son canon durant le confinement (coronavirus), celui de Rome n’a jamais cessé de retentir, chaque jour en solitaire sans son public.

Ce coup de canon est de nos jours une attraction touristique. Les visiteurs viennent pour lui ou pour la colline du haut de laquelle nous avons un point de vue magnifique sur Rome. En soirée, l’endroit est romantique et également fréquenté par les romains, qui y emmènent leurs belles. 

Pour les amateurs d’artillerie, le canon utilisé de nos jours est un obusier de la seconde guerre mondiale. Il résulte de l’assemblage suivant: bouche à feu de 105/22 sur un tube de 88/27. 
Le site de l’armée italienne ne nous donne pas d’information sur le tout premier canon utilisé. En revanche, nous savons qu’a partir de 1904, l’armement employé fut un canon utilisé par les bersaglieri (corps de l’armée de terre italienne – unité d’infanterie légère) qui réussirent à ouvrir la brèche dans le mur attenant à la porte Pia, provocant la chute de la Roma Pontificale et des états pontificaux, nécessaire pour achever l’unification de l’Italie.
Successivement fut utilisé un obusier 149/13 , monté sur un tube italien, mais la « bouche à feu » était une prise belliqueuse de l’armée austro-hongroise, provenant de la première guerre mondiale. Étant vétuste, cette pièce d’artillerie a tiré son dernier coup en février 1991. 

Ensemble je vous propose de découvrir la colline du Janicule au cours d’une visite guidée. Cette visite qui vous permettra de connaitre son histoire, de découvrir ses monuments et d’y apprécier sa vue panoramique à couper le souffle.

 

 



Visite guidée de Rome et du Vatican avec Julie, guide officielle française