Traditions de fin d’année en Italie

Befana

A l’occasion des fêtes de fin d’année, voici un petit tour d’horizon des traditions transalpines, parfois tout a fait surprenantes.

  • A commencer par la fête de Noël ! Le repas le plus important n’est pas forcément celui du réveillon mais plutôt le déjeuner du 25 décembre que l’on passe forcément en famille. Pas de dinde de ce côté de la frontière mais plutôt du poisson que les italiens savent si bien cuisiner. Pour les cadeaux, il n’est pas rare pour les petits romains d’attendre le 6 janvier, le jour de la « befana », l’épiphanie.

  • La befana est une sorcière gentille passant elle aussi par la cheminée, elle est recouverte de cendres ! Elle distribue des bonbons aux enfants sages et du charbon aux autres. Si vous voulez ramener un souvenir original à des enfants, rapportez-leur donc des bonbons en forme de charbon ! Selon la tradition, les Rois Mages auraient demandé leur chemin à la Befana pour trouver Jésus, puis lui proposèrent de les accompagner, mais elle refusa. Prise de remords, elle partit par la suite à leur recherche en distribuant des cadeaux et des bonbons aux enfants, dans le cas où il s’agirait de Jésus.

  • Pour les fêtes du premier de l’an, les italiens n’oublient jamais de porter des sous-vêtements de couleur rouge. Pour que le charme fonctionne, ils doivent vous être offert. Grâce à eux vous obtiendrez de l’énergie vitale, de la prospérité et ils chasseront également les ondes négatives. Sans oublier qu’il faut, dès le lendemain, jeter cette lingerie. On n’oublie jamais de manger des lentilles et du cotecchino, sorte de saucisson à cuire particulièrement gras. Ces éléments étant riches, ils symbolisent donc un vœu de chance et de prospérité. Dans les traditions les plus folles, on trouve celle de jeter les vieilles choses qui embarrassent la maison par la fenêtre ! Ce n’est pas une blague, cette tradition est encore suivie de nos jours, surtout à Naples. Presque aussi dangereux, si vous osez vous aventurer dans les rues de Rome le soir du réveillon, sachez que des milliers de pétards et de feux d’artifices sont allumés ce soir là. Plutôt dangereux car utilisés sans aucune limite par des fêtards aux idées plus tout à fait claires… Nous vous conseillons d’en profiter… de loin !


Visite guidée de Rome et du Vatican avec Julie, guide officielle française