Tram 3, un tour de la ville pour 1,5 euro !

Rome a retrouvé sa voie !

Après 7 ans de travaux le tram 3, pendant ce temps remplacé par un bus, revient enfin  sur ces rails.

Introuvable dans les guides touristiques, parfois même méconnue des gens d’ici, son itinéraire décrit un petit tour de la ville pour seulement le prix d’un billet ordinaire, soit 1,5 € ! La ligne 3 est un tramway qui part du Sud de la ville pour rejoindre le Nord. Ligne ouverte en 1931, elle fait partie du réseau des trams romains qui est, de nos jours,  peu développé avec ses 6 lignes. Quelques rames en circulation datent de 1948 !

Tout l’intérêt de cette ligne est le passage à proximité d’une belle quantité de sites remarquables. Notons également que cette ligne dessert les lignes A et B du métro, ainsi qu’une grande gare de chemins de fer, la gare de Trastevere (6,5 millions de passagers/an) qui elle, propose pas moins de 3 lignes de trains régionaux importantes mais aussi celle qui conduit à l’aéroport.

Trêve de détails techniques, partons en balade sur ce fameux tram !

Notre voyage commence à la Porta San Paolo (le tronçon Porta San Paolo – gare de Trastevere étant en travaux à ce jour), tout proche de la pyramide de Caio Cestio construite en 12 a.c., toute recouverte de marbre de Carrare. Puis nous longeons l’Aventino, beau quartier résidentiel qui débouche à gauche sur le Circo Massimo : 621 mètres de long, 118  de large, 250.000 spectateurs ! Sans oublier qu’à quelques centaines de mètres sur la droite, se trouvent les thermes de Caracalla et l’Appia Antica. Mais restons sur notre trajet qui, en passant tout près de l’arc de Constantin, effleure les flancs du Colisée en le contournant sur la droite. A noter également que la société des transports de Rome (ATAC) propose des dîners aux chandelles dans des tramways des années 30 et que l’arrêt principal (pendant le repas) se trouve juste en face le Colisée. Romantique non ? Une fois le Colisée admiré et dépassé, en route pour la Basilique de Saint Jean de Latran, la mère des églises du monde dont l’évêque n’est autre que le Pape en personne. En y pénétrant vous changerez de pays ! Possession Vaticane, elle bénéficie de l’extraterritorialité. Autre fait surprenant : saviez-vous que, par hérédité, les présidents de la République, successeurs des rois de France étaient chanoines d’honneur ? Un peu plus loin une autre des sept églises de pèlerinage de Rome, l’église de la Sainte-Croix-de-Jérusalem, où reposeraient des reliques de la passion du christ. A quelques pas de là, la Porta Maggiore. Cette porte fortifiée, faisant partie des murs d’Aurélien, présente dans sa partie supérieure deux aqueducs bien visibles de nos jours. La place est aussi le nœud principal des lignes de tramway, 4 lignes sur 6 passent par ici. Poursuivons et longeons sur notre parcours la Basilique de Saint Laurent hors les murs, l’immense université de « La Sapienza » accolée à la Polyclinique Umberto 1er, plus grand centre hospitalier-universitaire de Rome. Plus loin, sur la droite, la villa Torlonia, surtout connue pour son célèbre locataire. Benito Mussolini la loua pour une lire symbolique pour en faire sa résidence privée jusqu’en 1945. Il y fit même construire un abri anti-bombes. Ironie du sort, en creusant l’abri, les ouvriers mirent à jour un cimetière hébraïque. Nous traversons à présent le très chic quartier Parioli. Belles villas, ambassades et consulats se succèdent jusqu’à notre prochain point d’intérêt : la partie nord du parc de la villa Borghese. On y trouve à l’entrée le très beau parc zoologique Bioparco. Tout le domaine est à visiter absolument mais précisons que par cette entrée, sur les hauteurs du parc, vous serez très proches du lac où se trouve le temple d’Esculape. A quelques pas, la Galerie Nationale d’art moderne juste avant notre arrivée au terminus. Mais ce n’est pas encore fini ! La cerise sur le gâteau s’appelle le musée de la Villa Giulia, le musée étrusque de Rome, qui est aussi l’ancienne résidence estivale du pape Jules II,  à quelques pas de la tête de station.  A ne rater sous aucun prétexte ! Si ce parcours vous a plu, pourquoi ne pas le prolonger en prenant le tram 19 qui vous portera lui jusqu’aux pieds des murs du  Vatican ou le tram 2 qui va jusqu’à la Piazza del Popolo. Alors, êtes vous tenté de faire ce petit voyage à travers la ville éternelle ?

Une version haute définition est disponible sur Youtube ainsi que sur la page Facebook de La Rome de Julie.

 



Visite guidée de Rome et du Vatican avec Julie, guide officielle française
  • Facebook